Une micro ferme, celle qu’on va faire ensemble !

C’est une histoire qui date, finalement…

Lorsque que mes 4 enfants sont nés (pas tous en même temps, je vous rassure), j’ai commencé à me demander ce que je leur mettais dans l’assiette et c’était le début d’un long chemin : celui de ma profonde sensibilité à l’égard du Vivant.

Ensuite, j’ai trié mes déchets, j’ai essayé de limiter mes déplacements et je me suis lancée dans la culture de mes propres légumes ! Je me suis documentée sur l’environnement via Internet, des livres, des revues et c’est lorsque j’ai lu ​Comment tout peut s’effondrer de Pablo Servigne que je me suis affolée.

Là, ce fut le moment de la peur, de la colère, puis de la révolte : manifestations, actions de désobéissance civile (​les portraits de notre cher président ont disparu pour certains..aïe, aïe aïe​)…

Ma prise de conscience a été globale et j’ai commencé à me battre non seulement pour la cause environnementale mais aussi sociale avec les Gilets Jaunes, les sans-papiers, les LGBT+, les victimes de violences policières, les féministes… et j’en passe !

Et là, vous vous dites peut-être
« mais quel est le rapport avec le titre ?! »

Ces dernières années, je passe mon temps à être contre, contre, contre…contre toute cette organisation politique mortifère qui est basée sur le capitalisme. Et c’est éprouvant d’être contre (et la lacrymo c’est pas bon !!), très éprouvant…usant…
Je suis contre ce projet de société, mais quel est celui qui me fait rêver ?

Je propose une alternative parmi tant d’autres :
cette micro ferme qui sera la nôtre.

Une ferme en permaculture, incluant du maraîchage vivrier, des petits fruitiers et plus grands, des fleurs, des plantes sauvages, des chèvres, des moutons, des abeilles, des poules. Tout cela sur sol vivant, en évitant de retourner la terre, en l’amendant et en limitant la mécanisation.

Pour le moment je m’engage seule sur ce projet. Seule… ou pas, si vous êtes là !!
J’ai trouvé un peu plus d’1 hectare de terre agricole sur la commune d’Oudon au lieu-dit ​Les Sébilières​, à la limite de Couffé.

J’aimerais créer une communauté de personnes autour de ce projet et c’est là que vous intervenez !
Si ce projet vous inspire un peu, beaucoup ou à la folie, eh bien dîtes-le moi !

Je vous propose dans un premier temps de m’envoyer un mail à ​:

 

Email dans lequel vous me dîtes :

  • Cas A : j’envisage de manger tes légumes et de visiter ce lieu lorsqu’il sera prêt
  • Cas B : je souhaiterais être invité.e à participer aux petits chantiers
  • Cas C : je souhaiterais participer aux gros chantiers (et aux petits….hihihi !)
  •  Cas D : j’ai des compétences particulières que j’aimerais mettre à profit dans ce lieu (compta, construction des bâtis, jardinage etc.)
  •  Cas E : j’ai des idées pour l’élaboration de ce projet
  •  Cas F: j’ai 100 000 euros que je ne sais pas où mettre, donc je voudrais te faire un don… et si c’est 10 euros, c’est bien aussi !

Je vous attends,
chacun, chacune
avec une immense impatience !!!

​Véronique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *